Publié le Laisser un commentaire

La journée des musées , un évènement international

La journée des musées , un évènement international

La journée internationale des musées (JIM) est un événement organisé par le Conseil international des musées (ICOM), qui a lieu tous les ans autour du 18 mai. Chaque année depuis 1977, l’événement met en valeur un thème particulier, au cœur des préoccupations de la communauté muséale internationale.

Votre boutique ALIENWOOD.FR vous propose une sélection de 3 artistes connus et leurs œuvres emblématiques à l’occasion de la journée des musées.

Hokusai

Katsushika Hokusai, est un peintre, dessinateur, graveur et auteur d’écrits populaires japonais. Connu sous le nom de Hokusai, ou de son surnom de « Vieux Fou de dessin ».

Il est né en octobre 1760 à Edo (actuel Tokyo) et mort en avril ou mai 1849 dans la même ville.

Son œuvre influença de nombreux artistes européens, en particulier Gauguin, Vincent van Gogh, Claude Monet et Alfred Sisley, et plus largement le mouvement artistique appelé japonisme. En 1814, il publie son Manga regroupant croquis et dessins. Les Trente-six vues du mont Fuji (1831-1833) comptant en réalité 46 estampes et La Grande Vague de Kanagawa (1831) sont ses œuvres les plus connues. Le peintre japonais laisse derrière lui près de 30 000 dessins.

La Grande Vague de Kanagawa

Cette estampe est l’œuvre la plus connue de Hokusai et la première de sa fameuse série Trente-six vues du mont Fuji dans laquelle l’utilisation du bleu de Prusse renouvelait le langage de l’estampe japonaise. La composition de La Vague, synthèse de l’estampe japonaise traditionnelle et de la « perspective » occidentale, lui valut un succès immédiat au Japon, puis en Europe, où elle fut une des sources d’inspiration des impressionnistes.

Plusieurs musées en conservent des exemplaires, tels que le musée Guimet, le Metropolitan Museum of Art, le British Museum, ou encore la Bibliothèque nationale de France.

Le Fuji par temps clair et l’orage sous le sommet

Le Fuji par temps clair et l’orage sous le sommet, tirés de la série d’estampe « Les trente-six vues du mont Fuji », font partie des trois plus célèbres estampes japonaises dont le succès fut immédiat.

Les Trente-six vues du mont Fuji ont révolutionné la peinture japonaise notamment en plaçant le paysage au rang de sujet à part entière, mais cette série a également été une source d’inspiration très importante pour les peintres occidentaux japonisants du XIXe siècle.

Vincent van Gogh

Vincent Willem van Gogh est un peintre et dessinateur néerlandais. Il est né le 30 mars 1853 à Groot-Zundert, aux Pays-Bas, et mort le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, en France. Son œuvre pleine de naturalisme, inspirée par l’impressionnisme et le pointillisme, annonce le fauvisme et l’expressionnisme.

Journée des musées. Musée virtuel Vincent Van Gogh
Musée virtuel Vincent Van Gogh

La vie de Vincent Van Gogh

Van Gogh grandit au sein d’une famille de l’ancienne bourgeoisie. Il tente d’abord de faire carrière comme marchand d’art. Cependant, refusant de voir l’art comme une marchandise, il est licencié. Il aspire alors à devenir pasteur, mais il échoue aux examens de théologie. À l’approche de 1880, il se tourne vers la peinture. Pendant ces années, il quitte les Pays-Bas pour la Belgique, puis s’établit en France. Vincent explore la peinture et le dessin à la fois en autodidacte et en suivant des cours. Passionné, il ne cesse d’enrichir sa culture picturale : il analyse le travail des peintres de l’époque, il visite les musées et les galeries d’art, il échange des idées avec ses amis peintres, il étudie les estampes japonaises, les gravures anglaises, etc. Sa peinture reflète ses recherches et l’étendue de ses connaissances artistiques. Toutefois, sa vie est parsemée de crises qui révèlent son instabilité mentale. L’une d’elles provoque son suicide, à l’âge de 37 ans.

L’œuvre de Vincent Van Gogh

L’œuvre de Van Gogh est composée de plus de 2 000 toiles et dessins datant principalement des années 1880. Elle fait écho au milieu artistique européen de la fin du XIXe siècle. Il est influencé par ses amis peintres. Il échange aussi des points de vue avec son frère Theo, un marchand d’art.

Peu connu dans les années 1890, Van Gogh n’a été remarqué que par un petit nombre d’auteurs et de peintres en France, aux Pays-Bas, en Belgique et au Danemark. Cependant, dans les années 1930, ses œuvres attirent 120 000 personnes à une exposition du Museum of Modern Art, à New York. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes de tous les temps.

Johannes Vermeer

Johannes ou Jan Van der Meer, dit Vermeer ou Vermeer de Delft, baptisé à Delft le 31 octobre 1632, et inhumé dans cette même ville le 15 décembre 1675, est un peintre baroque néerlandais.

Vermeer semble avoir acquis en son temps une réputation d’artiste novateur, et avoir bénéficié de la protection de riches commanditaires. Mais une notoriété qui s’est essentiellement cantonnée aux limites du territoire provincial qui était le sien, une production de faible ampleur, évaluée à quarante-cinq tableaux maximum en vingt ans, ainsi qu’une biographie longtemps restée obscure — d’où son surnom de « Sphinx de Delft » —, peuvent expliquer pourquoi le peintre tombe dans l’oubli après sa mort — si ce n’est auprès des collectionneurs éclairés.

Une reconnaissance tardive

Vermeer n’est réellement mis en lumière que dans la deuxième moitié du XIXe siècle, à partir du moment où le critique d’art et journaliste français Théophile Thoré-Burger lui consacre une série d’articles publiés en 1866. Dès lors, sa réputation, soutenue par les hommages que lui rendent les peintres, notamment impressionnistes, et les écrivains, tel Marcel Proust, ne cesse de s’amplifier. Ses tableaux font l’objet d’une véritable traque, rendue plus vive encore par leur rareté, et attirant la convoitise des faussaires. Parmi les trente-quatre qui lui sont actuellement attribués avec certitude — trois autres faisant encore l’objet de discussions —, La Jeune Fille à la perle et La Laitière comptent désormais parmi les œuvres les plus célèbres de l’histoire de la peinture, et Vermeer est placé, avec Rembrandt et Frans Hals, au rang des maîtres du Siècle d’or néerlandais. Cette fortune tant critique que populaire est confirmée par l’affluence des expositions qui lui sont consacrées, et est alimentée par l’utilisation publicitaire de ses œuvres, ainsi que par des succès de librairie et du box-office.

La Jeune Fille à la perle

La Jeune Fille à la perle est une peinture à l’huile sur toile réalisée vers 1665. Ce tableau de moyenne dimension est un portrait en buste d’une jeune femme anonyme — peut-être l’une des filles de Vermeer — portant une perle à l’oreille ainsi qu’un turban sur la tête. Pour sa composition et son sujet proches de l’œuvre de Léonard de Vinci, on la surnomme aussi la « Joconde du Nord ».

De nos jours, le tableau est tenu pour un des chefs-d’œuvre du peintre en raison de sa composition et de l’atmosphère qu’il dégage La toile a été oubliée plus de deux cents ans, jusqu’à ce qu’un collectionneur la lègue en 1903 au musée du Mauritshuis, à La Haye aux Pays-Bas. Depuis cette date, le tableau y est toujours conservé et exposé.

Votre espace art dans la boutique ALIENWOOD.FR:
https://alienwood.fr/categorie-produit/theme/art

Journée des musées, pour aller plus loin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hokusai

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_van_Gogh

https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Vermeer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.